canal colombiers

En joignant l’Atlantique à la méditerranée Riquet signe un exploit technologique qui fait  écho à l’aménagement du parc de Versailles, commencé la même année.


Le projet de jonction des deux mers était un vieux projet, mais les obstacles étaient nombreux et il était nécessaire de convaincre Louis XIV et Colbert de la faisabilité et de la rentabilité d’une telle entreprise.

Pour cela, il a fallu que Pierre Paul Riquet, Baron de Bonrepos, né à Béziers en 1609, résolve le problème où tous avaient échoué avant lui, la possibilité d’assurer au futur canal une alimentation régulière en dérivant les eaux de la Montagne Noire vers l’Est et l’Ouest, à partir du seuil de partage des eaux, à Naurouze.

Entouré de toute une équipe de géomètres, arpenteurs, cartographes, experts militaires, il faudra vingt ans dont 5 ans d’études (1661-1666) pour que l’eau coule enfin dans les 240 km du Canal. Débuté en 1667, le canal est inauguré en mai 1681, Riquet étant mort en 1680. Le tracé suit le plus souvent les courbes de niveau, mais est aussi creusé à flanc de pente ou construit en remblai. Son parcours débute à Toulouse, au port des Onglous, et débouche dans l’étang de Thau puis à Sète, port de méditerranée construit à la même époque.

Pour la circulation entre  Toulouse et l’Océan, on utilisait la Garonne avant la construction du Canal Latéral à la Garonne, de 1838 à 1852.

Le canal compte plus de 300 ouvrages d’art dont 150 ponts, 64 écluses, 54 aqueducs, 7 ponts-canaux, des épanchoirs, un tunnel, des maisons éclusières.

Partout les ingénieurs ont innové, créant un nouveau paysage.  Le Canal du Midi est le plus grand chantier du XVIIème siècle, « La Merveille de l’Europe » comme on le disait alors.

Le fret de marchandise évolue au rythme des progrès technologiques et connaît un trafic record en 1856 avec plus de 100000 passagers et 110 000 000 tonnes transportés. Il perdurera jusqu'en 1980.

Cette prouesse technique et architecturale est reconnue en décembre 1996 où le Canal du Midi est classé « Patrimoine mondial de l’humanité » par l’Unesco. En avril 1997 il es classé « Site protégé » par le Gouvernement français.
 

Aujourd’hui le Canal n'est donc plus utilisé pour le transport de marchandises, et si il permet encore le transport d’eau pour l’irrigation des terres, il est surtout réputé pour le tourisme fluvial.


Restez connectés à La Domitienne

Office de Tourisme La Domitienne

Maison du Malpas
Route de l'Oppidum
34440 Colombiers

+33(0)4 67 32 88 77

Nous envoyer un mail

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi
de 10h à 12h30
et de 13h30 à 17h30

Samedi et dimanche
de 13h30 à 17h30

nous suivre